"…il y a quelque part un carrefour et deux routes ouvertes.

Mais, cette bifurcation, nous ne la voyons souvent qu'en nous retournant, derrière nous, cruellement rétrospective, et quand il est, comme toujours, trop tard.

S'ouvrir un chemin de traverse, pour tenter, s'il en est encore  temps, de rejoindre l'autre route, l'étroite, la dure, la difficile, la courageuse, mais, tout de même, la seule qui puisse mener à autre chose…"


                Le chercheur d'absolu de Théodore Monod